1 0 3000 1 300 120 30 https://workingirlz.fr 1000 1
site-mobile-logo

Ne laissons pas la fatalité s’inviter 

Il reste de l'espoir, mais au prix de nos vies. Nous amorçons une époque difficile, celle de la transformation, du changement de paradigme imposé par notre bêtise et grave manque de sagesse liée à nos idéaux ornés d'égocentrisme et de sauce à la menthe. Les bisounours quittent ce monde, bienvenue dans notre réalité.
adhérer

Alors que les pensées se bousculent dans ma tête déjà bien trop pleine par les images incessantes de l’actualité de notre monde qui bascule, je me sens vide. Les mots me manquent. Ma lucidité, ma conscience sur le monde ne sont pas des atouts pour mon énergie, pour mon moral. Je ne veux pas vivre dans ce monde.  

Je vois tellement de gens irresponsables et dangereux par leur manque de maturité, qui ferment totalement les yeux sur la réalité de notre situation sanitaire à tous. Je vois cette réalité, qui me saute à la gorge car aujourd’hui elle n’est plus seulement dans les pays en voie de développement, qui sont depuis toujours livrés à leur sort. C’est au tour du monde entier de payer pour notre égocentrisme. La vie nous rappelle à l’ordre aujourd’hui, nous sommes en train de prendre notre claque, même les personnes qui n’ont rien fait pour mériter cela seront touchées, parce que nous sommes reliés quoi que nous fassions. 

Je suis triste que nous devions en arriver là, que notre économie doive s’effondrer, ou qu’il y ait des pertes humaines occidentales, pour que nous puissions enfin prendre conscience de notre responsabilité collective – du moins je l’espère.

“Résiste, refuse ce monde égoïste.” France Gall

 

La connaissance, permet la maîtrise

Nous devons nous informer. C’est l’ignorance qui mène à la peur.

Ici nous avons affaire à un virus, qui tue en provoquant l’arrêt respiratoire. Ce que nous savons :

  • nous pouvons être porteurs du virus entre 3 et 7 jours avant que les symptômes n’apparaissent,
  • nous pouvons le transmettre à 5 personnes environ pendant ce temps sans le savoir et il y aurait des “super transmetteurs”,
  • la période de contagion est de 37 jours,
  • il se transmet dans l’air et par le contact humain,
  • les symptômes sont la fièvre, toux et gène respiratoire,
  • il résiste sur les surfaces tel que plastique et métal pendant 5 jours,
  • il n’existe aujourd’hui aucun vaccin,
  • il est déconseillé de prendre de l’ibuprofène qui aggraverait les symptômes,
  • il est mortel dans 3% des cas, ce qui veut dire que si toute la population française le contracte, il y aura 1,800 millions de morts,
  • les consignes sanitaires pour s’en protéger : masque, gants, se laver soigneusement les mains, distance d’un mètre avec les autres, rester chez soi.

En savoir plus

 

Or, nous ne savons rien de la réalité Chinoise

Selon moi, les informations que nous avons s’avèrent insuffisantes.. Au vu des événements en Chine, je fais ce constat :

Le Coronavirus a le pouvoir de faire “s’arrêter” la Chine, pays de 1,386 milliards d’habitants. Selon l’information qui nous a été donné en janvier, la Chine a construit d’énormes hôpitaux en 10 jours, a cessé son industrie, a désinfecté ses villes de fond en comble, et cela pour “seulement” 3200 décès ? 

Aujourd’hui l’Italie, pays de 60 millions d’habitants, soit environ 20 fois moins que la Chine, compte 2200 morts en seulement un mois de pandémie. 

Par conséquent, je choisis de ne pas être naïve et de ne pas croire que les gouvernements nous disent toujours la vérité, mais je ne plaide pas non plus à une théorie de complot…

Voir les statistiques

 

On y est

Je crois qu’aujourd’hui n’est que le début d’un long combat contre le chaos qui va s’installer. 

Je crois que nos pays occidentaux ne sont absolument pas préparés à ce type “d’attaque”, que nous sommes beaucoup trop fragiles, et qu’avant que nous mettions les mêmes moyens qu’en Chine pour endiguer le virus, il va s’en suivre beaucoup de pertes, que ce soit économiques, mais surtout humaines. 

Je pense à mes proches. Je pense que personne ne mérite de perdre un proche, je pense que chacun de nous mérite de continuer à vivre. 

Nous sommes face à la mort, face à la valeur de nos vies. Le destin frappera, pour les plus faibles, pour les plus inconscients, pour ceux qui n’ont rien demandé, pour les gentils, pour les méchants, pour les jeunes, pour les moins jeunes. Le virus ne fera aucune distinction. Car cela n’arrive pas qu’aux autres.

À moins de vous protéger sérieusement, vous et les autres. À moins d’une prise de conscience collective, de nos responsabilités, de l’amour pour l’humanité, et que nous sommes tous reliés. 

Ce que notre président tente de nous faire comprendre par son discours d’hier soir, (en vain, c’est un pingouin je le sais bien 😛 ) c’est qu’il est de notre devoir de citoyen de nous protéger et ainsi protéger les autres, notre pays, notre monde. Et peut être ainsi éviter le pire pour bon nombre d’entre nous. 

 

La lucidité sera garante de nos vies

Nos soignants ne sont pas invincibles, nos ressources ne sont pas illimités. Nous ne sommes pas insubmersibles, rappelons-nous le Titanic. Apprenons de nos erreurs et avançons.

Je suis ni pessimiste, ni optimiste. J’observe. Je reste lucide. Nous sommes comme des enfants, nous n’avons jamais vécu cela, et avons tout à apprendre. Les guerres passées ne nous ont rien appris, nous sommes devenus gourmands et indisciplinés, allergiques à la frustration, totalement livrés à nous mêmes, gouvernés par des incompétents, encadrés par des inconscients et totalement dépendants de l’industrie.

Je n’ai aucune confiance en notre gouvernement, je pense que sommes des pions sur leur échiquier, des résultats de statistiques et des chiffres à faire croitre. Alors ne vous attendez pas à être protégés, n’attendez pas qu’ils soient capables de faire régner l’ordre et la discipline, n’attendez pas qu’ils soient là pour nous.

Faites vous votre propre opinion, mais surtout faites appel à votre bon sens. Car aujourd’hui nous ne pouvons encore rien dire, ce sont les répercussions de leurs actions en fonction des tristes résultats qui nous permettront d’accuser, mais il sera alors trop tard. C’est en prévoyant le pire que l’on peut s’en protéger et non en agissant comme des écervelés égoïstes. Il n’y a qu’à le constater avec cette hérésie de maintenir des élections municipales au stade 3 de la pandémie, et ce n’est que la pointe de l’iceberg. 

C’est à chacun de nous de prendre nos responsabilités individuelles pour que collectivement nous devenions plus forts face aux risques.

Dans les pires hypothèses, le virus peut muter et devenir plus dangereux encore, et provoquer l’arrêt total de la société, comme la pénurie d’électricité, de pétrole, de nourriture… Un véritable scénario de film catastrophe de fin du monde.

Pour que la réalité ne dépasse pas la fiction, prouvons que nous sommes assez “grands” pour gérer cette crise, prouvons que nous sommes assez forts pour nous soutenir, ouvrir nos coeurs, et être solidaires, dans nos pensées et surtout dans nos actes. 

L’heure est à l’information, l’heure est à la responsabilisation collective. Il est aujourd’hui question de civisme, d’honneur, de liberté, de valeurs, et plus que jamais d’amour.

 

en savoir plus
Jenny B.

Autodidacte, j’apporte une solution sur mesure à mes ambitions. En toute connaissance de la difficulté de se frayer un chemin dans le monde professionnel, je relève le défi de l’entrepreneuriat. Attirée par l’art digital, la philosophie et les affaires, je trouve un sujet de prédilection dans la communication (visuelle et écrite), la stratégie d'entreprise et l'intelligence relationnelle. Aussi, j'accélère la carrière des femmes ambitieuses par la création d'un club féminin et sa plateforme interactive dédiée.

Société
Article précédent
Marre des clubs coin...
Article suivant
Qui suis-je ?
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 × 3 =


© Workingirlz 2020 - Made with ♡ by Jenny B.