1 0 3000 1 300 120 30 https://workingirlz.fr 1000 1
site-mobile-logo

Qui suis-je ?

En ces jours incertains, une devinette venue de loin se fraye un chemin. Puisse-t-elle ouvrir les coeurs de ceux qui prient en vain.
adhérer

C’est comme si j’étais sur une île déserte. Et tout autour de moi, des milliards d’êtres qui se battent, grouillent, souffrent, pullulent, salissent, s’entassent, dégueulent. Des êtres qui meurent, survivent, hurlent, se débattent et qui m’ignorent.

Profondément absorbés par leurs peurs, impossible pour eux d’entrevoir le jour pourtant présent, tout proche, juste à l’instant.

Je suis ignoré, incompris, inconnu, et détruit. Au nom d’idéaux malsains, pervers et sombres, l’être humain dans tout ce qu’il est, dans toute sa nature animale, instinctive, m’évite, me fuit et lutte contre l’évidence même d’un renouveau possible à l’intérieur de lui. 

Comment pourrait-il entrevoir ce qu’il ne connaît pas ? Comment pourrait-il imaginer la naissance d’un ciel qu’il ne peut toucher ? Comment, pour lui, simplement s’autoriser à rêver à la lueur d’un espoir ? 

Enterré sous le poids de son passé, de ses nombreux mensonges, trahisons, lâchetés, pauvretés. Martelé par sa terreur d’être insignifiant, faible, petit, triste et laid. Il gît dans un puit sans fond, damné de son égoïsme, englué par le loup qui hurle en son sein.

Un sens, un vice, que lui faut-il pour oser s’avouer, oser se regarder, oser plonger dans le vide de son âme ? S’il savait, s’il savait que tout est là, que la mort est la vie et que la vie est tout, continuerait-il à pleurer ? Me verrait-il pour toujours ? Sentirait-il le parfum du bonheur et la joie dans son coeur ? 

Sa vie pourrait s’éveiller de toute sa splendeur infinie. Il s’élèverait vers son destin, dans une lune sans fin. L’espace de création, l’espace de sa grandeur serait glorifiée, honorée. Plus jamais cet être merveilleux, parfait, ne se sentirait seul, oublié.

L’être humain perdu va se retrouver. Face à la mort il n’est rien, face à la vie il n’est rien, face à lui il est tout. Tous les masques se dilapident lorsque je suis entre ses mains. Dans mes yeux résident la guérison, le pardon, et la sagesse d’accepter la destinée, d’un être profondément sensibilisé.

 

Un regard, une larme, un sourire. Et je demeure, éternel.

Qui suis-je ?

 

 

en savoir plus
Jenny B.

Autodidacte, j’apporte une solution sur mesure à mes ambitions. En toute connaissance de la difficulté de se frayer un chemin dans le monde professionnel, je relève le défi de l’entrepreneuriat. Attirée par l’art digital, la philosophie et les affaires, je trouve un sujet de prédilection dans la communication (visuelle et écrite), la stratégie d'entreprise et l'intelligence relationnelle. Aussi, j'accélère la carrière des femmes ambitieuses par la création d'un club féminin et sa plateforme interactive dédiée.

Philo
Article précédent
Ne laissons pas la f...
Article suivant
Et si j'étais seule...
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 − 9 =


© Workingirlz 2020 - Made with ♡ by Jenny B.